Planification

Partant du constat ci-dessous, il est donc nécessaire d'entreprendre.

 

Deux espaces principaux sont d'emblée à distinguer :

Espace global : espace politique dans lequel la Suisse est insérée donc concernée et ne peut agir seule :

Immigration

Libre circulation des personnes et des biens

Mouvements divers en lien avec les deux précédents, culturels, religieux, militaires.

 

 

Espace intérieur : Espace politique dans lequel la Suisse est pleinement responsable et peut donc agir seule :

Respect de la structure démocratique constitutionnelle.

Défense des intérêts de la nation et de ses ressortissants.

Promotion des intérêts de la nation et de ses ressortissants.

 

Constat général :

Il ne s'agit pas sous cette rubrique de faire ressortir tous les "maux" de notre société, ils sont abordés sous la rubrique "programme politique"

Il s'agit de constater que pour chaque thème, la structure démocratique de notre pays est utilisée à des fins contraires aux buts garantis par notre constitution.

Le système, telle une belle mécanique grippée par un manque d'entretien, ne peut plus fonctionner.

Il s'agit donc de renouveler les représentants du peuple et des cantons de manière à ce que  "ce renouveau"  permette à notre pays, à ses institutions, d'agir dans l'intérêt de chaque citoyen helvétique.

Le moyen d'y parvenir est de créer un, voire plusieurs mouvements, permettant, démocratiquement, l'accès au parlement à d'autres représentants que ceux actuellement  "mis en place" par une tentaculaire organisation oligarchique.

Personnellement, je crois dans la possibilité d'une régénération du parlement en 4 législatures.

 

La Suisse, par ses institutions, doit montrer et démontrer !.

 

 

Le candidat au parlement fédéral : Jean-Luc Pieren