impossible alternative

L'élément déclencheur

 

Pourquoi ia ? pourquoi i pour impossible ? pourquoi impossible ?.. pourquoi a pour alternative?

Voici l'approche :
 
Que d'alternatives politiques depuis disons... la révolution française de 1789:
Que d'alternatives repoussées, déviées, confisquées, annihilées !
 
Alternatives considérées par les acteurs des dernières révolutions, eux-mêmes, ou par les observateurs d'aujourd'hui, comme impossible :
 
La révolution 1789 dénaturée par la restauration puis les mouvements de mars 1848 muselés, notamment par Bismarck (du sang et du fer!) puis 1871 " la Commune de Paris"  massacrée !
La social-démocratie européenne détournée par la dictature communiste et les deux guerres puis.. 1968 (je prends des raccourcis) plus proche : l'espoir avorté du socialisme en France, Mitterrand, Hollande, les promesses de campagne d'Obama et la dernière en date :
 
Le référendum en Grèce !
 
La défense de l'Homme et de ce qu'il représente de plus vrai, de plus noble, de plus essensiel, soit, la mise en application d'un humanisme de base est aujourd'hui cruellement impossible.
 
  i      comme  impossible 
a     comme  alternative
 
Ni de gauche, Ni de droite, Ni au centre : juste un mouvement pour l'épanouissement individuel au sein d'une collectivité, au service d'une économie où l'égalité est maîtrisée.
 
impossible à ce jour, indispensable à l'avenir, international demain.
 
Recherche de l'élément déclencheur du mouvement ia :
 
Naturellement, en voyant, par medias interposés, chaque jour qui passe, des violences, des inégalités, des humiliations, des frustrations, l'élément déclencheur est :
 
 l'injustice 
 
( ia veut mettre en place des commissions d'actions concrètes : ia a besoin de chacun d'entre vous : voir sous rubrique "le candidat")
 
Pourtant, dans tous les combats, dans toutes offensives, les généralités ne suffisent pas. Seul un évènement suffisamment proche, suffisamment grave, suffisamment conséquent permet d'allumer l'étincelle provoquant l'énergie nécessaire pour agir, pour agir dans l'immédiat, pour agir de près, pour agir loin.

L'élément déclencheur répondant à cette mise à feu, répondant à la naissance du mouvement ia se trouve dans les agissements impensables et inimaginables de nos jours au sein de Ma Commune, la Commune de VAL-DE-RUZ.

  "Val-de-Ruz déraille"

Tel est le titre d'un article résumant certains faits.

Ci-dessous, la copie d'un article de presse dans la revue "Le Temps", quotidien Romand.

Afin de prendre connaissance de son contenu, je vous prie de cliquer sur le lien ci-dessous, svp !

http://app.letemps.ch/Page/Uuid/1296a3e8-0a0c-11e5-b8f6-5d331e67f11f/Val-de-Ruz_d%C3%A9raille_pour_sen_indigner_choisissez_Facebook

  

Rassurez-vous ! nous allons rapidement prendre de la hauteur et relater les faits, buts et idéaux majeurs qui conduisent le mouvement ia, ceci sur le plan national, sur le plan international et particulièrement sur le plan européen où le mouvement ia souhaite apporter, une alternative aux propositions du Conseil Fédéral d'une part, et des Chambres Fédérales, d'autre part.

Le vivre ensemble suisse, son fédéralisme exemplaire, l'intégration réussie de nombreux ressortissants de toutes nationalités, albanais, portugais et naturellement italiens, par exemple, est une référence incontournable que nous nous devons de promouvoir.

 

 Ce trésor est à préserver !

 

ET POURTANT  ! ! !

 

Pourtant, le diable se situant dans les détails le cas "Val-de-Ruz" se doit d'être révélé et analysé car il illustre exactement la situation dans laquelle se trouve la démocratie, dans notre pays.

Ce qui pourrait paraître pour un fait divers est en réalité le révélateur d'un système démocratique mis en péril par l'usage que les partis politiques majoritaires en font.

Cette "affaire" communale a fait grand bruit dans "la vallée" et a été relayée dans toute la Suisse Romande par les médias.

De plus, dans le cadre des agissements des autorités de la Commune de Val-de-Ruz, un enjeu personnel et vital m'anime, j'ai choisi de ne pas l'éluder, mais au contraire de le publier, de le faire connaître, de l'analyser, d'y répondre personnellement et collectivement.

Attention ! ce combat à connotation marginale est porteur d'énergie pour moi et j'espère pour d'autres, il n'occulte en aucun cas le mouvement plus général de ia, il en est la source mais pas le but en soi.

Dès lors, par ce mouvement, je prolonge mon action politique entamée il y a 25 ans déjà ou même depuis toujours puisque, depuis mon enfance, j'ai été baigné, au travers de l'engagement de mon père, dans l'action politique.

Vous trouverez en détail mon parcours politique sous la rubrique "Le Candidat"

Vous trouverez également sous la rubrique "Cas particulier" le contenu de ce qui me concerne personnellement et qui me conduit, ici, à créer un mouvement qui doit permettre à d'autres de ne pas, ou de ne plus, connaître de telles situations.

En préambule, je vous prie de bien vouloir comprendre la gravité politique de ce dossier.

Je ne le livrerais pas en pâture s' il ne  s'agissait pas d'un exemple profitable à tous, donc nécessaire à la lutte pour la liberté de chacun, face à une lourdeur pesante et malsaine du pouvoir politique et administratif en place.

En ne le traitant pas, en ne respectant pas leur devoir au sens de leurs missions qui leurs sont conférées lors de leurs élections, les présentes instances politiques brisent, de leur seule autorité prêtée, une action économique privée, porteuse d'emplois, de formations professionnelles, de revenus fiscaux, mais surtout de la volonté d'un individu de créer, d'innover et d'exercer sa profession dans le sens le plus noble qui soit.

Ils tuent ce qui doit être nourri, ils étouffent ce qui doit être oxygéné.

En fait, le scandale provoqué par ces agissements ne  représente t-il pas que la pointe de "l'iceberg" ?, d'autres décisions et comportements, sous l'égide de la collégialité, ont bousculé la politique de Val-de-Ruz :

Ci-dessous : dénonciation d'un citoyen à son employeur : (cliquez sur le lien svp)

http://mobile.arcinfo.ch/fr/regions/val-de-ruz/claude-henri-schaller-fait-aussi-des-remous-dans-le-jura-559-1472415

Il est, alors, important de relater et d'expliquer par quel moyen, un des membres PLR de cet exécutif a pu accéder à son élection au Conseil Communal.

Il faut surtout relever les aspects néfastes et sournois que peut engendrer la fusion de communes et par conséquent la suppression des filtres que représentent les petites entités au sein du système démocratique. 

Les fusions suppriment les facultés sensorielles de la démocratie.

 

"Une main sans doigts ne peut avoir le même toucher !"

 

Comme vous avez pu le lire en parcourant les différents liens, Le candidat PLR au Conseil communal de Val-de-Ruz a une trajectoire intéressante puisque prenant sa source politique au sein du Conseil fédéral, ( Adolphe Ogi ) puis au sein du Conseil d'Etat neuchâtelois ( Jean Studer ), de ce jeu en cascade inter-partis, le PLR neuchâtelois a bien entendu "flairé" la proie et a réussi à l'insérer dans le processus électoral au sein de la toute nouvelle Commune de Val-de-Ruz.

Alors en place au sein du département des finances (Bras droit de M. J. Studer, socialiste) Le candidat, accepta de "se lancer" dans le processus des élections démocratiques, pour un poste autant rémunérateur que le précédent (chf 132'000 par année).

Bien entendu, il démissionnerait de son poste que lorsque qu'il sera effectivement élu au Conseil communal.

Il faut rappeler que le Conseil communal (exécutif) est, au Val-de-Ruz, encore élu par le Conseil général (législatif) qui lui est élu légitimement par le Peuple.

Les élections par le Peuple se passent très mal pour le candidat, il n'est pas élu et est relégué au rang du 6 ème viennent en suite.

Qu'à cela ne tienne, les élections ont été favorables à la droite et au PLR en particulier.

Majoritaire, le PLR, usant d'un droit encore en vigueur (il ne l'est plus dans la plupart des communes actuelles) fait élire son candidat, par le Conseil général, au poste de Conseiller communal.

Celui-ci accepte et son employeur (l'Etat de Neuchâtel) le libère.

Je ne vous décris pas l'ambiance d'alors et les commentaires issus particulièrement de ceux qui auraient, plus légitimement encore, dus être élus.

Dès lors "Le poulain"  était en place, et fort de l'élan politique que lui confère son expérience et surtout par le boulevard qu'on lui accorde, le nubile stratège peut opérer.

Tout était en place, organisé comme du papier à musique, PLR, PS, de concert, avaient tout pour bien faire.

Notamment un dossier brûlant et primordial : l'aménagement du territoire par sa nouvelle loi (LAT) :

http://www.rtn.ch/rtn/Actualites/Regionale/20141217-Val-de-Ruz-l-amenagement-territorial-a-l-etude.html

Ouf ! Semble t-il !?, l'inexpérience d'un exécutif en a décidé autrement, Le Conseiller communal a démissionné !

En conclusion, cette affaire met en évidence un grave dysfonctionnement de l'appareil démocratique tant envié de notre pays, bien que légitime, cette "possibilité" de faire ne doit plus être acceptée de nos jours.

Il est donc urgent d'y remédier !

Vous trouverez sous la rubrique "Le programme" les solutions que ia propose, car il ne s'agit pas de faire table rase de ce qui existe, il s'agit au contraire de se mobiliser pour utiliser les moyens que d'autres, avant nous, souvent au péril de leur vie, ont mis à notre disposition.

Les écrits sont là , la démocratie existe, il faut y donner une priorité sans concessions.

Actuellement le système démocratique est détourné, il fonctionne à quelque 20 %.

Une mobilisation est nécessaire, les 80 % ne souhaitant pas se manifester ou qui suivent des mots d'ordres partisans, lors d'élections ou votations, peuvent donner un début de réponse au profond malaise existant.

Réagissez ! Agissez ! Posez des questions ! Adhérez au mouvement ! 

 

Pour les autres :

 

Réfléchissez !

 

Le Candidat : Jean-Luc Pieren

UNION INTERPARLEMENTAIRE FONDEE EN 1889 (166 membres)